Mon chien en voiture

Condition de transport

Les alinéas 9 et 10 du chapitre 2 de l'annexe I de l'arrêté du 25 octobre 1982 relatif à l'élevage, à la garde et à la détention des animaux  précisent dans dans son chapitre II que :

9. Aucun animal ne doit être enfermé dans les coffres de voitures sans qu'un système approprié n'assure une aération efficace, aussi bien à l'arrêt qu'en marche ; les gaz d'échappement, en particulier, ne doivent pas risquer d'intoxiquer l'animal.

10. a) Lorsqu'un animal demeure à l'intérieur d'un véhicule en stationnement prolongé, toutes dispositions doivent être prises pour que l'animal ait assez d'air pur pour ne pas être incommodé.

10.b) Par temps de chaleur ou de soleil, le véhicule doit être immobilisé dans un endroit ombragé.

 

Faut-il qu'il soit attaché ?

Aucun texte de loi ne vous oblige à attacher votre chien en voiture !

Pourtant, l’article 412-6 alinéa 2 du code de la route impose de rester maître de notre véhicule en toute circonstance. Transporter un animal libre de ses mouvements dans l’habitacle peut donc être sanctionné si l’on juge que notre sécurité est remise en cause.

La peine encourue et une contravention de 2e classe.

 

Un crash-test réalisé par l’Automobile Club Allemand a clairement démontré qu'un animal (même de quelques kilos) laissé libre dans la voiture, peut, en cas de choc même à 50km/h devenir un projectile mortel (lors d'un choc, le poids se multiplie par 25).

Imaginez, un chien de petite taille pesant ne serait-ce que 10kg. En cas de choc à 50 km/h il devient
un projectile vivant de 250 kg.